Please reload

Posts Récents

Q: Les étudiants réclament l'ouverture des locaux au-delà de 22 heures. Le CA a récemment pris une décision qui refuse cette ouverture car ce n'est pa...

Ouverture des locaux au-delà de 22h pour les étudiants

March 4, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Où trouver l'argent et les moyens nécessaires ?

05/03/2017

Q Dans votre programme vous mentionnez que les ressources financières sont limitées, que les budgets sont constants, que certains budgets seront ré-alloués, que des recherches de niche seront développées et boostées, que des des activités d'enseignement particulièrement intéressantes seront promues, etc. Tout ça est très bien, mais vous ne dites pas avec avec quels budgets. Je vais être encore plus clair. L'Europe est (malheureusement) un clair exemple d'une union vouée à l'échec car régie par (essentiellement) des contraintes budgétaires, pensez-vous que nous devrons continuer à suivre cet exemple pour l'UNamur? C'est-à dire: tout nouvel engagement de personnel (CDI ou CDD) est lié à l'allocation de l'état et donc si le nombre d'étudiants ne croit pas il n'y aura pas de (gros) changements? Ou bien vous envisagez de pouvoir "puiser" dans le patrimoine pour booster des projets/des engagements, même si pour une durée limitée dans le temps? Pensez-vous que l'UNamur doive être gérée "comme une entreprise" ou on agit d'abord sur les coûts du personnel pour rentrer dans les paramètres budgétaires? Je prends mon cas d'académique comme exemple sur lequel j'aimerais connaître votre vision. Calculez mes performances comment vous voulez (heures de cours données, satisfaction des étudiants, nombre de mémoires/thèses suivis, projets présentés, articles publiés, etc.) ces performances peuvent engendrer des ressources (c'est évident pour les projets, mais je le crois aussi de façon indirecte avec les autres points). Or ces performances dépendent fortement du temps à ma disposition et de mon bien être personnel (ne pas devoir courir de réunion en réunion, de cours en cours, de rdv en rdv). Je suis donc convaincu qu'engager une deuxième personnes (même CDI) a un coût certain, mais du fait que à deux nous pouvons dégager plus de temps et atteindre chacun un meilleur bien être, les performances totales dépasseront la somme de nos performances individuelles et donc l'UNamur aurait un bénéfice net positif malgré les coûts salariales plus importants.

R Merci pour votre question !

Avant tout, il faut savoir deux choses essentielles:

a) Plus de 80 % des recettes proviennent de fonds publics (Communauté française de Belgique, Région wallonne, F.R.S.-FNRS, Europe …).

b) En Belgique, le mécénat reste relativement peu développé pour financer les universités. Cependant, au regard de ce qui se fait dans d'autres universités, l'UNamur a pris un retard en la matière.

Comme je l'indique dans mon programme et comme je l'ai répété lors de ma présentation du 1er mars, j'entends financer nos missions en priorité. Ces dernières années, des choix ont été faits de financer des actions de bien-être. Je n'ai pas le sentiment que les membres du personnel en aient ressenti des effets importants, alors que les moyens financiers alloués ont été assez importants. Si vous m'accordez votre confiance, j'entends donc revoir la distribution des moyens alloués en privilégiant les missions. Je suis convaincue que les membres du personnel se sentiront mieux si on leur donne les moyens de faire leur travail.

Dans mon programme (rubrique financement), je précise lorsque j'aborde la question du financement hors allocation "Il me tient à cœur de m’engager pleinement dans la quête de fonds pour notre université, en m’assurant évidemment de la nécessaire indépendance du chercheur par rapport au financement obtenu". J'ajoute: "En tant que recteur, je tiens à m’engager personnellement dans la quête de fonds pour notre université". J'entends donc dynamiser le mécénat qui nous donnera un peu plus d'indépendance par rapport aux financements publics, à la course aux étudiants …

Au niveau financement, on devrait aussi pouvoir dégager davantage de moyens au travers de partenariats privés. Dans mon programme (rubrique "service à la société"), je précise: "Les relations de l’UNamur avec le monde économique sont essentielles, mais doivent se tisser dans un cadre éthique strict qui respecte nos valeurs. Elles permettent d’augmenter le financement externe de l’université, …".

Comme vous l'indiquez, le retour sur investissement n'est pas toujours immédiat et difficilement mesurable. C'est pourquoi, il faut prôner l'excellence et y mettre les moyens "impulsionnels". Un exemple dans mon programme ("rubrique "enseignement") est le développement d'un MOOC (Massive Open Online Course) dont le thème est "apprendre à apprendre", qui sera un outil précieux pour nos étudiants, servira aussi de vitrine pour l'UNamur et promouvra ses méthodes pédagogiques, son enseignement ... Dans mon programme (rubrique "recherche"), j'explique aussi, par exemple, que je souhaite soutenir les porteurs de gros projets (EOS, ARC, ERC …). Je pense à un soutien administratif et "politique" mais également à une décharge, grâce à un contrat différencié (rubrique "Gestion RH"), pour les candidats. La question du rééquilibrage des tâches incompressibles au sein d'une structure de petite taille dont un membre bénéficierait d'un tel contrat est à prendre en compte. En effet, un contrat ainsi différencié risque de surcharger les autres académiques. Il faudra donc des dispositifs qui prennent en compte non pas uniquement le candidat mais la structure dans laquelle il travaille.

Enfin, ma vision pour l'UNamur est celle d'un rapprochement avec une autre université de la FWB qui partage nos valeurs et notre vision de l'université de demain. Ce partenariat permettra de mutualiser les moyens qui devront être alloués aux nouvelles obligations externes (décrets, normes …); ce qui évitera un accroissement des coûts fixes et permettra de continuer à mettre des moyens financiers et humains pour nos missions (vidéo de présentation du 1er mars, 14'30" à 17'00").

En résumé, ces actions décrites dans mon programme devraient permettre de rencontrer en bonne partie vos attentes:

1° Allouer le financement en priorité aux missions afin de donner à chacun les moyens de faire son métier, en veillant particulièrement à limiter l'accroissement des charges salariales consacrées à l'administration.

2° Développer le mécénat et les partenariats avec le privé, dans le respect de ce que nous sommes.

3° Promouvoir l'excellence, tant en enseignement qu'en recherche, et investir dans des gros projets porteurs d'excellence.

4° Promouvoir un rapprochement avec un partenaire universitaire de la FWB qui partage nos valeurs et notre vision, en s'engageant dans un respect mutuel.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Cura personalis, Confiance, Excellence, Ouverture & Responsabilité